Close

Les calendriers de l’Avent RICHART

C’est quoi l’Avent?

« Avent » vient du mot latin « adventus » qui signifie « avènement « . L’Avent correspond aux 4 semaines qui précèdent la fête de Noël. Plus exactement l’Avent commence le 4e dimanche précédant Noël. Il s’agit d’une période religieuse qui annonce la Fête chrétienne. La tradition religieuse veut que pendant l’Avent on se prépare à la nativité du Christ dans la nuit de Noël. Initialement il s’agissait d’une période de jeun, mais aujourd’hui l’Avent se marque aussi de toute autres façons, certes toujours par une liturgie chrétienne dédiée à la proche arrivée du Christ, mais aussi de plus en plus par des pratiques festives qui pour certaines n’ont plus de relation avec la religion mais qui annoncent malgré tout l’arrivée de la Fête de Noël.
Il en est ainsi des marchés de Noël comme du calendrier de l’Avent qui est devenu synonyme de friandise quotidienne pour les enfants. Car il s’agit de les préparer et pour tout dire de les faire patienter !

L’origine du calendrier de l’Avent

La tradition du calendrier de l’Avent nous vient d’Allemagne. Déjà au XIXe siècle, chaque matin de l’Avent on distribuait aux enfants des images saintes pour les préparer religieusement et pour les faire patienter pendant la « pression montante » des 4 semaines précédant Noël.
Les illustrations étaient parfois de grande qualité graphique, très bien décorées, parfois avec des dentelles, de la dorure et même parfois des volets amovibles,…

Mais la véritable tradition du calendrier de l’Avent prend naissance à Maulbronn en Allemagne près de Karlsruhe vers la fin du XIXe. La femme du pasteur du village a dessiné sur un carton 24 petites cases en y attachant 24 petits gâteaux que ses enfants pouvaient déguster le matin de chacun des 24 jours précédant Noël. Le petit Gerhard Lang, a pu goûter ainsi aux premiers délices que sa maman accrochait chaque année sur le carton ; le premier calendrier de l’Avent était né.

Devenu éditeur, Gerhard eu l’idée de commercialiser des calendrier de l’Avent pour que tous les enfants puissent comme lui préparer Noël dans la douceur ! Ses premiers calendriers s’appelaient Weihnachts-Kalender et représentaient des petits dessins en couleur. Ce fut un grand succès qui n’a pas cessé depuis sous l’impulsion d’une importante évolution.
La présentation du calendrier de l’Avent a effectivement changé au cours de cette évolution.

Après la première guerre mondiale, au lieu de reproduire uniquement des dessins sur un carton et d’y accrocher des friandises, on a pu confectionner des calendriers avec des petites cases fermées par un petit volet. Chaque matin les enfants pouvaient ouvrir le volet du jour pour découvrir leur surprise. Ca ne pouvait être qu’une petite phrase, mais c’était une belle façon de tromper l’attente jusqu’au 24 décembre et de souligner tout le mystère de la nativité.
Pendant longtemps le calendrier de l’Avent n’a existé qu’en Allemagne et en Alsace. Puis pendant la seconde moitié du XXe siècle, à l’instar des marchés de Noël on a vu les calendriers se multiplier un peu partout en France. Quant aux premiers chocolats cachés dans les cases, ils apparurent au début des années 60 ; malheureusement leur qualité était médiocre.

Le calendrier de l’Avent du XXIème siècle

Aujourd’hui les calendriers de l’Avent ne cessent de se développer. Les versions en chocolat prennent une part de plus en plus importante parmi toutes les autres. Il en existe même pour les adultes qui n’hésitent pas à tenter de revivre leurs émotions d’enfance. C’est presque devenu un médicament à prendre chaque matin permettant de mieux patienter dans l’attente de Noël !

On trouve aujourd’hui en Allemagne des bâtiments publics totalement habillés en calendrier de l’Avent géant, avec leurs fenêtre numérotées en guise de cases qui tous les matins s’ouvrent pour laisser découvrir la surprise qui rapprochera chaque jour de la Fête de Noël. Ce sont de véritables calendriers à partager avec tous ceux qui passent devant le bâtiment.

Il est important aujourd’hui pour un gourmand de faire la distinction entre les calendriers de l’Avent qui proposent des chocolats de qualité médiocre et ceux qui au contraire proposent chaque matin un pur instant de dégustation. Sous prétexte qu’ils sont en général réservés aux enfants, les calendriers de l’Avent sont encore trop l’occasion de leur faire consommer du sucre.

Il existe pourtant de bons chocolatiers qui proposent de bons calendriers, la plupart du temps dans la lignée de ce qu’ils proposent habituellement en matière de chocolat.
C’est le cas de la Maison RICHART dont l’ordonnance est simple : prendre chaque matin pendant 24 jours un petit instant de dégustation. Un peu de concentration n’est pas inutile pour bien démarrer la journée et pour mieux profiter d’un fourrage au caramel au beurre salé ou d’une ganache à la crème fraîche ou encore d’un praliné surdosé en fruits secs tels que noisettes, amandes ou autres pistaches. Chaque jour le chiffre de la case rappelle le nombre de jours à attendre pour que la nativité arrive avec son concert de bons moments et de bonnes et belles choses.

Vive la gourmandise

Le calendrier de l’Avent, non seulement garde pour celui ou celle qui le veut son symbole religieux mais il prépare en douceur aux festivité de fin d’année. La seule vraie difficulté se présente au moment où l’on commence à ouvrir la première case et ainsi de suite chaque jour : il est difficile de résister à l’envie d’ouvrir par avance les cases restantes !
Et pourtant, la gourmandise n’est pas un vilain défaut. C’est plutôt même une belle qualité lorsqu’elle s’adonne avec de vraies bonnes choses.
N’oubliez jamais : dégustez uniquement ce qui a du goût. Le reste ne vous concerne pas car vous êtes un gourmet.